Yonathan Avishai

Pianiste recherché sur la scène jazz internationale et compagnon régulier du trompettiste Avishai Cohen et du contrebassiste Omer Avital, Yonathan Avishai a fait de la délicatesse sa marque de fabrique.

Musicien étranger de l’année 2019 pour Jazz Magazine, le plus français des virtuoses israéliens est un véritable narrateur dont on pourrait dire qu’il écrit les silences et affranchit la mélodie.

Après avoir enregistré deux albums pour le prestigieux label ECM Records l’an passé, « Joys and Solitudes » en trio et « Playing The Room » en duo avec Avishai Cohen, et confirmant son goût pour l’élégance d’une certaine simplicité.

C’est seul en scène qu’il se présente cette fois. Une scène qui n’est pas seulement un espace où il se produit mais un lieu où cohabitent différentes formes d’art qui lui sont chères et qui l’inspirent. Conçu comme une véritable mise en scène de ses compositions mais aussi de leur interprétation, « Pianiste » donne voix à un musicien dans l’intimité de son dialogue avec son instrument, montre ce que l’on ne voit généralement pas, éclaire les intervalles qu’il affectionne particulièrement et qu’il aime à étirer pour offrir une nouvelle abondance à sa musique, celle d’une grave légèreté. Il y a une fragilité à l’œuvre ici, une fragilité qui ne se cache pas mais qui, au contraire, se partage, se déploie.

Et puis il y a des textes qui s’insèrent dans cette rencontre entre sa musique et l’espace scénique. Des textes de Yonathan Avishai mais aussi d’autres qui le touchent particulièrement. Des adresses directes au public, des lectures à voix haute, des mots revêtus de piano. Car « Pianiste » est aussi une forme de prise de parole pour le discret instrumentiste, une manière d’engager une conversation plus directe avec le monde qu’au travers des seuls titres de ses morceaux. De quelle latitude un pianiste dispose-t-il ? Que faire de son sentiment d’impuissance face aux souffrances ? Comment la création permet-elle de concilier émotion et action ? Entre interrogations universelles on ne peut plus actuelles mais aussi éternelles autant que personnelles, Pianiste dévoile un homme,… l’homme derrière le piano.

D’après une idée, des textes et musiques de Yonathan Avishai
Dramaturgie et mise en scène de Sharon Mohar
Scénographie et lumières : Grangil

Production / diffusion : Colore
Co-production : Marseille Jazz Cinq Continents
Avec le soutien de la VILLE DE PARIS
Et de l’ADAMI

Ouverture des portes 1h avant le concert.